NFT pour les entreprises : une bonne idée ?

NFT pour les entreprises : une bonne idée ?

Sep 18, 2021

La tendance des NFT ne fait que commencer.

Il y a encore quelques mois, personne ne connaissait ce terme : NFT. Désormais, lorsque l’on parle de « jeton non fongible », une majorité de la population française comprend, parfois vaguement, parfois très bien, de quoi l’on parle.

nft-definition
Qu’est-ce qu’un NFT ?

Un peu de contexte : historiquement, les NFT sont nés au début de 2017, avec les premiers jetons ERC721. Au départ, ce n’était qu’un jouet, comme presque toutes les innovations. Le projet ayant réellement lancé la tendance se nomme CryptoKitties, une sorte de Tamagotchi sur la blockchain. Quelques mois auparavant, le projet CryptoPunks avait été lancé par la société Larva Labs.

cryptopunks-liste
La collection CryptoPunks

Plus récemment, les NFT ont connus une nouvelle vague d’intérêt. Le point culminant a été la vente pour 69 millions de dollars de l’œuvre nommée « Everydays – The First 5000 Days », de l’artiste digital Beeple.

Pourtant, les entreprises n’ont commencé que très récemment à s’y intéresser et expérimenter via ce nouveau moyen d’expression. Dans cet article, nous allons étudier cinq de ces entreprises et voir comment elles ont réussi à transformer leurs idées de NFT en succès à la fois commercial et publicitaire.

Chez CryptAgency, on accompagne ces sociétés pour créer des NFT innovants, leur permettant de toucher un public plus jeune, porté sur les nouvelles technologies comme la blockchain.

Tour d’horizon des entreprises ayant déjà réalisé des NFT

entreprises-nft-france
Liste d’entreprises ayant réalisé des NFT : NBA, McDonald’s, Twitter, Louis Vuitton, Marvel, …

1. NBA, avec NBA Top Shot

Le monde du sport est extrêmement intéressé par les NFT, comme témoigne les partenariats de ces acteurs avec des entreprises du milieu : la NBA, le Paris Saint Germain, Monaco, la Liga, le FC Barcelone, la Juventus, l’UFC et pleins d’autres.


Différentes stratégies sont adoptées : certains préfèrent des associations avec des structures telles que Socios ou Sorare. D’autres préfèrent lancer leurs propres NFT, avec l’accompagnement d’agences de NFT. La NBA, de son côté, a vu encore plus grand, en réalisant un partenariat avec la blockchain Flow, permettant de réaliser un concept de NFT grandeur nature : NBA Top Shot.

topshot-nba
NBA Top Shot

Le concept est simple et pourtant extrêmement efficace. Chaque match de NBA est découpé par actions importantes, les « highlights ». Ces actions sont ensuite transformées en NFT et achetables par les fans de basketball, avec des prix assez abordables. Les NFT ont chacun des raretés différentes, en fonction de l’année, du joueur réalisant l’action ou du mouvement de cette action.

nba-top-shot-nft
Visuel d’un Top Shot

Le résultat de NBA Top Shot ?

Dans une année compliquée pour le sport, elle a généré en moins de 9 mois + de 700 millions de revenus. C’est presque la moitié des revenus grâce aux sponsors de TOUTE la NBA, pour la même saison.

2. Twitter, et sa collection d’œufs

La relation entre Twitter et la communauté « crypto » a toujours été singulière. En effet, le fondateur du réseau social, Jack Dorsey, est très apprécié par la communauté Bitcoin, mais beaucoup moins par la communauté Ethereum. Cela n’a pas empêché Twitter de proposer des NFT sur cette dernière blockchain.

Le premier est une version NFT du premier tweet de l’histoire du réseau, le fameux « just setting up my twttr ». Ce NFT a été vendu pour 2,9 millions de dollars, à une collectionneuse nommée Sina Estavi. Les revenus ont ensuite été versés à l’association « GiveDirectly ».

Fort de cette première expérience, Twitter lance une collection de NFT en 140 exemplaires, symbolique de l’ancienne limite de caractères de la plateforme. Les NFT ont été envoyés aléatoirement et gratuitement à des personnes ayant interagi avec le compte de Twitter sur la plateforme. Une belle opération marketing, avec des centaines de milliers d’interactions autour des tweets, ce qui a renforcé leur place de plateforme préférée des cryptos enthousiastes. La collection est accessible via ce lien, sur OpenSea.

the-140-collection-twitter
The 140 Collection par Twitter

3. Louis Vuitton, et son jeu interactif

Pour célébrer les 200 ans de la maison Louis Vuitton, quoi de mieux qu’explorer une nouvelle technologie et montrer que l’on est, malgré les siècles passés, toujours en avance sur les tendances ?

C’est ce qu’à fait Louis Vuitton en lançant « Louis : The Game », une opération de brand content extrêmement réussie, permettant en jouant la mascotte du groupe, de suivre son apprentissage du métier de maroquinier, jusqu’à la création de Louis Vuitton.

louis-the-game-louis-vuitton-nft
Louis : The Game, le jeu NFT de Louis Vuitton

En jouant, il est possible de gagner une trentaine de NFT, dont certains réalisés par l’artiste Beeple dont on a parlé précédemment. Pour le moment, les NFT ne sont pas encore commercialisés, mais cette opération ressemble énormément à une étape de test, pour avoir ensuite un lancement de plus grande ampleur.

Seul l’avenir nous le dira !

4. Marvel, et sa collection en réalité augmentée

Les figurines de collection sont un marché énorme pour les entreprises comme Marvel ou DC Comics. C’est donc tout naturellement qu’elles ont travaillés avec la plateforme VEVE pour proposer des figurines de collection en réalité augmentée. Les NFT sont achetables depuis l’application mobile, échangeables librement et permettant de faire apparaître en réalité augmentée la figurine, à la manière d’un Pokémon Go, dans l’environnement que l’on souhaite.

veve-spiderman-nft
Spider-Man, disponible à l’achat sur la plateforme VEVE.

Grâce à cette collaboration, Marvel a vendu plusieurs millions de ces figurines et se distingue de ces concurrents en développant cette branche d’avenir.

5. Visa, et son achat de CryptoPunks

Souvent, les solutions les plus simples sont les meilleures.

Pendant que les autres entreprises réalisaient des NFT, Visa a pris le parti d’en acheter, pour montrer son intérêt et sa conviction dans ce domaine en croissance constante.

En effet, Visa a acheté le 23 août un NFT de la collection CryptoPunks, la collection de NFT la plus plébiscitée dans l’univers cryptos. Pour $150000, elle s’est offerte le CryptoPunk #7610.

tweet-visa-cryptopunks
Tweet posté sur le compte de @VisaNews

Cet achat a permis plusieurs choses :

  • Les compagnies de paiement comme Visa, Mastercard ou PayPal se sentent menacés par les crypto-monnaies et tentent d’en faire partie depuis plusieurs années, comme le montre l’ajout des paiements via le stablecoin USDC ou l’achat directement via PayPal. Visa s’est positionné en « first mover » et NFT enthousiaste, quelque chose qui résonne énormément pour la communauté crypto, avec plus de 30 000 likes sur Twitter.
  • Cette annonce a poussé le prix moyen des CryptoPunks. Le floor, qui représente le prix minimum pour s’en procurer un, est passé depuis l’achat de Visa de $150000 à $340000 à l’heure où j’écris ces lignes. Un bel investissement.

Ces cinq sociétés ne sont pas les seules à avoir testé et adopté ce nouvel écosystème des NFT.

D’autres compagnies telles que : Ebay, Dolce & Gabbana, Gucci, Havaianas, McDonalds France, Jurassic Park ou encore Arizona font partie de l’aventure. Il y a fort à parier qu’elles seront rejointes par d’autres entreprises très bientôt.


Besoin de créer des NFT ? CryptAgency est votre partenaire création & stratégie NFT.

Suivez CryptAgency sur Twitter.

Suivez l’auteur de l’article, Leo Simon, sur Twitter